EDUCATION

Togo/La CNT-EPT célèbre en différé la journée mondiale de l’éducation 2021

L’éducation est inscrite dans l’article 26 de la déclaration universelle des droits de l’homme qui exige que l’enseignement élémentaire soit gratuit et obligatoire.

Afin de renforcer les efforts des acteurs et des partenaires à la réalisation de l’objectif de développement durable n°4, la résolution A/RES/73/25 de l’Assemblée générale des Nations Unies du 03 Décembre 2018 a appelé toutes les parties prenantes, notamment les États Membres, les organismes du Système des Nations Unies, ainsi que la société civile, les organisations non gouvernementales, les institutions académiques, le secteur privé, les particuliers et les autres acteurs concernés à célébrer le 24 janvier « Journée mondiale de l’éducation ».

Place sous le thème « Relancer et redynamiser l’éducation pour la génération COVID-19 », la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour Tous (CNT/EPT) a organisé la célébration de la première édition au Togo et la 3ème édition dans le monde à la maison des Jeunes à Kara ce 26 Mars 2021 avec la présence d’environ 250 participants parmi eux les étudiants, les élèves, les parents d’élèves, les enseignants de tout ordre, les autorités éducatives de la région…

Au menu, discours, sketch des enfants handicapés pour la protection et la promotion de leur droit à l’éducation inclusive de qualité, projection de message des partenaires dont Plan International Togo, Aide et Action et WANEP-TOGO ont permis de féliciter les autorités pour les efforts consentis et par la même occasion, rappeler leur rôle de garantir à tous les citoyens sans discrimination, une éducation publique gratuite de qualité.

Aussi, ce fut l’occasion pour la CNT/EPT et ses partenaires d’informer le grand public sur les initiatives prises par le gouvernement pour faire avancer l’éducation pendant la crise sanitaire due à la Covid-19 d’une part et d’autre part, d’interpeller le gouvernement à  respecter l’engagement pris d’allouer 6% du PIB à l’éducation et 21% des dépenses du budget de l’éducation. Notons le respect de l’engagement d’augmenter les dépenses éducatives devraient viser à renforcer les systèmes d’éducation publique gratuite, en s’assurant que personne ne soit laissé de côté, que ce soit la petite fille vivant dans le village le plus reculé, ni l’enfant handicapé, ni le jeune déplacé pour cause de conflit ou d’attaque terroriste.

Selon Mme EZUNKPE Holali , trésorière de la CNT/EPT, « Notre lutte vise à combattre l’inégalité d’accès à l’éducation qui mène à une société d’exclusion, de pauvreté et d’injustice pour des millions d’enfants en situation marginale ou de handicap au Togo. Nous devons lever nos voix, travailler en collaboration et en complémentarité avec les acteurs étatiques et les organisations privées pour bâtir une éducation inclusive, de qualité, publique et gratuite ».

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *