EDUCATION

Togo : Analyse des rapports de suivi de la dimension Éducation Inclusive par les formateurs des ENI du Togo, la CNT/EPT et leur partenaire à NOTSE

Dans le cadre du projet Education à Voix Haute/Education Out Loud (EOL) qui vise à contribuer à l’amélioration de la gouvernance et de l’inclusion dans le système éducatif au Togo d’ici 2021, la Coalition a une fois encore appuyé au cours d’un atelier, les formateurs des 06 écoles Normales d’Instituteurs pour l’analyse des rapports de suivi de la dimension éducation inclusive (DEI).

Cet atelier qui rassemble les formateurs d’ENI venus des 6 six régions du Togo, des acteurs de la société civile et d’autres acteurs d’Education Inclusive est une étape d’un processus démarré depuis juin 2020 qui vise à contribuer à l’inclusion dans le système éducatif au Togo d’ici 2021.

Pour Denise HUMADO, chargée de programme à la CNT/EPT, le handicap ne doit pas être un frein à l’éducation ou au bien-être de l’enfant. Il faut que l’enfant handicapé puisse apprendre dans les mêmes conditions que les autres enfants. « Il est question de voir ensemble avec les formateurs des ENI du Togo, si la grille d’observation validée s’avère efficace et permet effectivement d’apprécier comment les enfants handicapés sont pris en compte dans les écoles du Togo » déclare-t-elle.

Elle poursuit « Grâce aux rapports découlant de l’outil de suivi de la dimension éducation inclusive validés, nous avons recueillis des informations sur la situation de l’enfant handicapé dans les salles de classes et dans son environnement et toutes ces informations vont nous aider à améliorer l’outil et permettrons aux acteurs d’évaluer permanemment et continuellement a prise en compte de ces enfants dans les pratiques pédagogiques au même titre que les autres enfants ».

Rappelons que depuis sa création au lendemain de la conférence de Dakar en avril 2000, la CNT/EPT s’est donnée pour mission de fédérer et renforcer l’action de tous les acteurs en vue de mobiliser des ressources nécessaires pour plaider en faveur du droit à une éducation de qualité accessible à tous les togolais sans discrimination.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *