EDUCATION

Lutte contre les violences de genre au Togo. La société civile, vivement sollicitée.

les différents acteurs de l’éducation présent à l’atelier

Après 4 ans de mise en œuvre, le projet « Education sensible au genre et sans violence » de l’ONG Plan International Togo est arrivé à terme en juin 2019 avec des résultats encourageants. Exécuté dans la région centrale et dans les préfectures de l’Est-mono et du Moyen-mono dans la région des plateaux, le projet a permis selon la collecte des données réalisée dans le cadre de la 2ème  phase du projet ont montré qu’il y a eu diminution de 56% de violences et que la dimension genre a été prise en compte dans les établissements des localités concernées. Si la 1ère phase de ce projet a pris en compte le primaire, la 2ème phase s’est adressée par contre au secondaire.

photo d’ensemble des participants

Au regard des acquis de cette initiative, l’ONG Plan International Togo veut faire d’avantage à travers un nouveau projet dénommé « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » les différents acteurs de l’éducation se sont retrouvés en atelier du 23 au 25 septembre dernier pour planifier le démarrage de ce nouveau projet qui couvrira les mêmes localités que le précédent.  A travers ce nouveau projet, Plan International Togo veut permettre aux acteurs concernés de mieux faire face à la situation de violences de genre dans les établissements du secondaire et dans les centres d’apprentissage du Togo. L’agence Suédoise pour le développement international à travers Plan Suède soutien ce nouveau projet dont le lancement officiel a eu lieu le mercredi 02 octobre  au lycée de Waragni dans la préfecture de Blitta

la Table d’honneur

 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *